Le rêveur ! Ce double de notre être, ce clair-obscur de l’être pensant » écrit Gaston Bachelard en 1961. « Le vieux monde se meurt, le nouveau tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres », poursuit Antonio Gramsci. Sandrine Piau a choisi d’apposer ces deux citations en exergue de son nouvel enregistrement: « Mes proches connaissent cette obsession qui ne me quitte jamais totalement. L’antagonisme entre lumière et obscurité. Le clair-obscur, l’entre deux… ».

Ce programme, enregistré avec l’orchestre Victor Hugo dirigé par Jean-François Verdier, chef et clarinettiste super-soliste de l’Opéra de Paris, chemine en effet entre la froide forêt rhénane du Waldgespräch, ballade de Zemlinsky composée en 1895 pour soprano et petit ensemble, la nuit du premier des Sieben frühe Lieder de Berg (1905-1908), le soleil de Morgen de Richard Strauss, suivi des Quatre Derniers Lieder, composés en 1948, dont les deux premiers Frühling (le printemps) et September (l’automne) sont aussi « les saisons de la vie » conclut Sandrine Piau.

Alexander von Zemlinsky Waldgespräch
Richard Strauss Morgen!
Richard Strauss Meinem Kinde 
Alban Berg Sieben frühe lieder
Richard Strauss Vier letzte lieder Op.150

Sandrine Piau, soprano
Jean-François Verdier, direction
Orchestre Victor Hugo

Publié chez Alpha Classics

Récompenses

Le Choix de France Musique
Choc de Classica
5 Diapason
La clef ResMusica
Joker absolu 
Le choix de Musiq3

presse & Medias

France Musique
Radio Classique
Resmusica
Forumopera
Première Loge Opéra
Froggy's delight
Crescendo Magazine
Diversions
RCF Besançon
BFC Classique

Diversions Magazine

Clair-Obscur, Sandrine Piau / Disque 2021

Agenda

Septembre 2021

lun mar mer jeu ven sam dim
30
 
31
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10 11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25 26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
1
 
2
 
3
 

Prochain concert